la chasse au Dahu a ouvert le 15 août 1904 – 1/2

Le Dahu: Hier j’ai eu droit a une chasse au Dahu en bonne et due forme mais le pigeon a vite disparu.

le Chien: Je sais et je vais te narrer la suite, elle vaut son pesant de pièces d’or; rien à voir avec la précédente édition de chasse au Dahu. Rappelle-toi. Le pigeon s’était retrouvé seul à la nuit tombée au pied de la colline avec son sac en toile de jute grand ouvert et demeuré vide avant d’aller se réfugier dans la petite cabane de cantonnier abandonnée.

Le Dahu: Je me souviens parfaitement: le malheureux grelottait de froid des pieds à la tête et avait crié « Tout flivoreux vaguaient les borogoves. Les verchons fourgus bourniflaient. »

Le Chien: C’est du patois bas breton de la région se situant précisément entre le petit village de Pont-Aven et celui de Trégunc qui peut se traduire par: J’ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher; mais personne ne pensera à venir me chercher ici.

Le Dahu: Les humains du village qui sont assez benêts croient que je suis une légende alors que c’est faux. J’ai quatre pattes de même longueur et bien solides et n’ai pas besoin d’une longue-vue pour les apercevoir alors qu’ils approchent au loin avec leur pigeon du jour.

Le Chien: Le curé particulièrement chafouin qui fait office de chef de bande est toujours en tête à faire des grands gestes et des grands discours comme à son habitude ….

Le Dahu: C’est bien vrai. On se doit de reconnaître que je ne suis pas du genre à gésir et à culbuter en chemin dans les sacs des pigeons initiés à la chasse au Dahu comme le prétend la légende. Quand les villageois arrivent au pied de la colline pour leur battue armés de leurs solides bâtons je suis déjà loin. Il sont vraiment d’une simplicité naïve ces humains!

Le Chien: Ces nigauds ne casseraient pas trois pattes à un Canard! (rires).

Le Dahu: Ou cinq à un Dahu ou à un Chien! (rires appuyés).

Ce texte constitue une première partie du texte proposé pour l’Agenda Ironique de septembre 2020 hébergé ce mois-ci par Véronique Bonnet. Il s’agissait de se mettre dans la peau d’un animal et d’employer quatre termes et deux phrases de Lewis Carroll qui étaient imposés. Termes et phrases précités sont en gras dans le texte.

Cliquer ici pour lire la seconde et dernière partie de cette chasse au Dahu.

3 réflexions au sujet de « la chasse au Dahu a ouvert le 15 août 1904 – 1/2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s